Ecole de commerce, êtes-vous fait pour l’intégrer ?


Après le bac, le choix d’une université ou d’une école est une tâche qui ne s’avère pas facile du tout. L’avenir tout entier en dépend. D’où, il ne faut guerre négligé cette étape qui va conditionner tout l’avenir. Si l’on opte pour la filière commerce, il faut bien faire le choix. Surtout, il faut bien choisir sa filière selon les motivations nécessaires et surtout votre future spécialité. L’intégration dans une ecole de commerce dépend surtout du niveau que l’on choisit : il n’est pas  pareil de s’i intégrer en première année après son bac ou de continuer ses études en bac+2.

Les connaissances de base, le concours et l’oral de présentation

ecole-de-commerce.jpg

Comme tout concours, intégrer en école de commerce nécessite un minimum de préparation. Tout d’abord, il faut avoir des minimums de connaissances en la filière choisie. Toutes particularités nécessaires peuvent être retrouvées à partir de recherches personnelles. Les matières à concourir pourront être retrouvées sur les sites ou obtenus sur demande auprès de l’école concernée. Cependant, un entretien oral se basant sur les motivations des candidats, des examens sur la langue française sont à prévoir. Aussi, en matière de concours, il faut toujours prévoir, en ce qui concerne la forme, des questions à choix multiples et des dissertations écrites.

Études longues ou courtes en école de commerce ?

etudes-longues-ou-courtes-en-ecole-de-commerce.jpg

Certaines écoles de commerce offrent aux étudiants la possibilité d’intégrer des cursus multi disciplinés et dont la durée peut être choisie en fonction des besoins. Des fois, des formations visant le bac+5 sont offertes. Il y a aussi les formations courtes de durée adaptée selon les besoins, les formations professionnalisantes par exemple. Les étudiants qui choisissent le cursus long allant des masters 2 ou des bac+5 sont favorisés comme ceux choisissant le cursus court, du bac+2 aussi. Le choix de la durée du cursus dépend de l’objectif visé de tout et chacun.